Domotique avec bus KNX


Lorsque j’avais regardé les bus de la domotique, j’étais tombée sur le réseau LON, qui ne m’a pas vraiment emballée.

KNX est un standard qui a l’air de marcher, on trouve de nombreux modules, qui permettent de réaliser une installation propre et aux NORMES.

On est pas liés à un seul fabricant.

Particularité :

Chaque module embarque de l’intelligence, et doit être configuré.

il n’ y a pas besoin d’intelligence centralisée, ce n’est pas un protocole maitre /esclave, chaque module peut prendre l’initiative de la communication et possède son adresse.

Le bus utilise un protocole particulier qui permet d’éviter les collisions puisque n’importe quel capteur ( interrupteur ) peut vouloir envoyer un message pendant qu ‘un autre émet le sien sur le bus.

Donc pour un variateur de lumière ( format interrupteur de salon ) le module va envoyer des ordres au module variateur de la lampe correspondante, via le bus.

Sur le même bus un autre module, commandera une autre lampe

Jusque là on a fait une installation classique, bien compliquée et à grands frais, , sauf que l’on est pas tributaire du cablage entre les interrupteurs et les lampes et les prises, reliées à leurs actionneurs sur un tableau électrique……

Les interrupteurs sont reliés au bus par une simple paire torsadée, ce sera le seul cablage qu ‘il y aura, et il ne manquera jamais de fils pour réaliser d’autres fonctions en changeant le modèle d’interrupteur ( interrupteur KNX capable de communiquer sur le bus).

Vous voulez que ce bouton commande aussi l’autre lampe ou une prise, c’est possible sans rajouter de fils.

L’installateur électricien doit donc configurer toute l’installation avec un logiciel.

Vous voulez que votre auvent se ferme automatiquement lorsqu’ il y a du vent. il suffira de rajouter un capteur anémomètre, de le raccorder sur le bus ( et de le configurer pour qu’il envoie ses ordres au module qui pilote le auvent.

Dans un sytème centralisé, l’anémomètre serait raccodré à la centrale , qui enverrait l’ordre au module du auvent. ..

Jusque là les avantages sont minimes par rapport au surcout de l’installation KNX.

Mais il serait impossible dans une installation conventionnelle, à moins de rajouter des fils dans les tubes ( absolument impossible ) , de programmer les prises et les lumières. pour simuler une occupation des lieux pendant les vacances..

Module intelligent :

Il est possible de piloter les appareils raccordés au bus depuis un module intelligent avec des interfaces pour la cde, par télécommande infrarouge, par un programmateur, par téléphone , ou par internet.

Schneider propose un module serveur web qui se raccorde au bus et sur une prise Ethernet.. mais on est tributaire de leur logiciel et de leur hradware.

C’est là qu ‘il devient interressant de développer une carte personnalisée et de la compléter par une télécommande radio avec un module Zigbee et de compléter avec un module GSM qui en verra des SMS. c’est rarement prévu, alors que tout le monde a deux ou trois mobiles..

On pourra plus facilement raccorder une webcam sur notre module central personnalisé que sur le boitier des constructeurs si ce n’est pas prévu, pour voir ce qui se passe depuis internet…

Plusieurs réseaux KNX :

On peut séparer diverses fonctions de l’installation sur plusieurs réseaux distincts : un pour l’éclairage et les prises, un autre pour le chauffage et un autre pour les alarmes, faire une zone jour, une zone nuit, une zone éclairage extérieur…

Compteur intelligent : réduction de la consommation.

Avis aux écologistes : oubliez les bougies, le prix de la parafine est en train d’exploser.. S’éclairer à la bougie devient de plus en plus ruineux. le remplacement de la parafine par autre choese risque bien de provoquer un nouveau désatre écologique.

Les fabricants de matériel KNX proposent un compteur intelligent, qui devrait recevoir des ordres de délestage de votre fournisseur d’énergie, pour réduire la puissance consommée contre un avantage tarifaire, en agissant via le bus KNX sur les radiateurs électriques, qui devront être raccordés sur un ou plusieurs actionneurs KNX.

On peut réduire le nombre de lampes allumées dans le séjour et les couloirs par exemple, mais à moins d’habiter Versailles, c’est pas très significatif..

Le plus logique est de différer le démarrage des gros appareils : lave-linge, sèche-linge, ils sont souvent équipés d’un démarrage différé, pas toujours et le démarrage peut tomber pendant une période chère où le compteur intelligent reçoit un ordre de délestage. Le problème des lave-linges à cde par microprocesseur est leur réaction suite à une coupure de leur alimentation. le cycle risque d’être perturbé , contrairement à un programmateur mécanique

On devrait bientot les voir équipés, d’une prise KNX reliée au bus, ( ou d’un contact ) pour les piloter moins bêtement par les compteurs intelligents que par une coupure de l’alimentation de l’appareil..

Il reste à voir ce qu ‘on peut faire soi même , au niveau de la réduction de consommation, en fonction des heures, de la présence, de ses habitudes, de ses usages..

Avoir des automatismes distincts préconfigurés par l’installateur ( programmateur, thermostas et délestage automatique, présence, commande à distance ) peut générer des ordres contradictoires, il est alors peut être souhaitable de passer par le système central, qui respectera nos propres contraintes et priorités, modifiables par l’interface web ( plutot que de reconfigurer le réseau KNX.

http://sitelec.org/cours/abati/eib/eib.htm

schéma module KNX, raccordement au bus via un transformateur d’isolement.
on voit que ce bus utilise un courant porteur d’une certaine fréquence

module KNX

La société Calao Systems propose une « Unité centrale » équipée de l’interface KNX avec des modules d’extension pour augmenter le nombre de bus KNX.

Configuration des modules.

il faut utiliser un logiciel et une interface USB ->KNX

il y a deux niveaux : chargement du firmware et configuration réseau KNX, pour que l’interrupteur KNX A commande la ou les lampes A

Cette interface et ce logiciel pourraient être remplacés par une fonction de l’ Unité centrale  » ( à voir )

On pourrait éventuellement stocker plusieurs configurations de notre réseau ( été hiver , why not ? mais c’est surtout pour donner un exemple ). le plus utile serait si on joue avec la configuration des capteurs pour passer par l’Unité centrale, de garder une configuration de secours simplissime en cde directe

Catalogue et documentation Schneider :

http://serveur-infocom.fr/knx/site/doc/catalogue/KNX_schneider_Full.pdf

pour avoir une idée des prix il faut voir chez les revendeurs de matériel électrique

Publicités
Cet article a été publié dans Domotique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s